Ah, la question de la motivation au travail ! Pour compléter un précédent article sur le sujet, ciblons un levier dont dispose l’organisation.

Pour une organisation, l’enjeu est d’être solide, cohérente et harmonieuse en interne, en particulier en terme de direction stratégique, car elle peut être vite fragilisée par la montée de la complexité, de l’individualité, de l’incertitude et enfin de l’interdépendance.

Dans ce contexte, rappelons-nous les travaux d’Herzberg qui distingue 5 facteurs d’ambiance (hygiène de base d’un individu au travail) et 5 facteurs de motivation (qui mobilisent une énergie supérieure chez ce même individu) :

  • politique et administration globale de l’organisation
  • qualité du management global
  • qualité de la relation avec le N+1
  • conditions de travail, ambiance collègues
  • rémunération
  • réalisation dans le travail
  • reconnaissance, feedback
  • intérêt du travail
  • responsabilité et autonomie
  • évolution et promotion

Rappelons-nous le schéma en cascade suivant :

Focus sur l’énergie d’entretien : c’est l’énergie nécessaire pour se maintenir en état de produire, se garder en équilibre physiologique ou psychique, lutter contre des porosités, des manoeuvres, des conflits…
Concrètement, de quoi s’agit-il ? 3 exemples :

  • Votre siège de bureau est défectueux, vous passez une partie de la journée à trouver une bonne position ; vous cramez de l’énergie d’entretien au détriment de l’énergie de production.
  • Un de vos collègues commence la réunion avec une critique : vous passez quelques minutes à prendre du recul, lui trouver des excuses, décider de ne pas le laisser pourrir votre journée… Tout ceci nécessite de l’énergie d’entretien.
  • Le patron présente les chiffres de l’année sans les resituer dans une stratégie globale qui fasse sens : vous tâchez de rester concentré(e) mais vous vous demandez quand même où il veut en venir… C’est de l’énergie d’entretien.

D’après Herzberg, l’énergie d’entretien est minimale dès lors que l’organisation prend en charge et assure les facteurs d’ambiance. A méditer, non ?


Pour une vision systémique de la motivation au travail, consultez-nous sur nos coachings.

Contact !

On est super réactifs ;-)